Le cochon en fête à Crépy-en-Valois !

Source : Le Parisien

Source : Le Parisien

Les 30 et 31 août, Crépy-en-Valois et l’association “Les Cochons de Crépy” organisent un week-end d’animations médiévales pour célébrer la légende des Cochons de Crépy. Vous ne connaissez pas cette légende ? Laissez-nous vous la conter…

Un vrai tour de cochon

Henri IV. Source : Wikimedia Commons

Henri IV. Source : Wikimedia Commons

L’histoire se passe au XVIe siècle, pendant le régne d’Henri IV. Ce dernier faisait alors le siège du château de Pierrefonds : Henri IV, huguenot, était alors en butte contre l’armée rebelle catholique de La Ligue, et il tentait de reconquérir des villes rebelles. Parmi ces villes, Crépy-en- Valois, qui avait avait fermé les portes de la ville et remonté les ponts-levis. Une sentinelle veillait depuis le clocher Saint-Thomas et devait avertir la soixantaine d’hommes en arme de l’approche des troupes du Béarnais. Mais au bout d’une semaine, ne voyant rien venir, la surveillance se relâcha peu à peu. La poterne, petit passage dans la muraille de la ville fut même laissée sans surveillance…

Cela n’échappa pas aux espions d’Henri IV, qui s’empressèrent de l’avertir. Le Roi de France décida d’envahir la ville, en attaquant cette fameuse poterne. Une centaine d’hommes pris le chemin de Crépy et se coula au pied des enceintes à la nuit tombée. Ils escaladèrent les remparts extérieurs, puis les premiers éclaireurs passèrent la poterne camouflée par des broussailles. Au bout de quelques minutes, les éclaireurs se figèrent, apercevant des formes dans l’herbe. De lourds ronflements se faisant entendre, ils conclurent tout bonnement que les sentinelles s’étaient endormies. La chose à faire était toute trouvée : passer les sentinelles au fil de l’épée. Un des soldats s’approcha et frappa la forme la plus proche du tranchant de l’épée… Et des cris suraïgus de cochons se firent entendre partout dans la ville. Car ce que les envahisseurs avaient pris pour des gardes assoupis n’était qu’un troupeau de porcs paisiblement endormis et dont les cris paniqués réveillèrent toute la ville, dont la sentinelle du clocher qui donna l’alerte à tout le pays. Bien évidemment, les troupes opérèrent une prompte retraite…Quelques mois plus tard, Henri IV, converti au catholicisme revint à Crépy, gratifiant le bourgmestre d’un cadeau qui marquait bien son sens de l’humour : un petit cochon d’or !

Un plongeon dans le passé

Fête Médievale de Crépy en Valois

Fête Médievale de Crépy en Valois

C’est cette drôle de légende qui est célébrée depuis 18 ans lors de la Fête du Cochon, un week-end permettant de redécouvrir des traditions ancestrales tout en ripaillant dans la plus pure tradition des banquets médiévaux. Cette année, le parc Saint-Agathe se transforme en village médiéval avec un marché d’artisans et des démonstrations de métiers anciens : potier, forgeron, vannier, tonnelier, verrier… Plusieurs spectacles sont en outre prévus : musiques médiévales, farces de théâtre, démonstrations de lutte et combat d’épée et même un spectacle de fauconnerie à cheval. Enfin, un grand défilé est organisé dans la ville le dimanche.

Que vous soyez amateurs de bonne chère ou de spectacles médiévaux, il y aura forcément quelque chose pour vous les 30 et 31 août. Normal, tout est bon dans la Fête du Cochon !

Informations
Entrée Avenue de Senlis et rue Sainte-Agathe.
Samedi : de midi à 1h du matin
Dimanche : de 10h à 19h
Entrée libre et gratuite durant tout le week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *